English Website !
eng website  
   
 
     
 

 

 
 

Coupe Rugby 7's feminin à Ho Chi Minh

 
 
 

Jeudi, 18h :
Toute l'équipe se retrouve à l'aéroport. Mme LIM arrive avec le trophée gagné par l'équipe masculine l'année précédente, et tout le monde l'accueille avec des cris de joie. Maintenant que l'équipe est au complet, nous nous dirigeons vers le check-in. S'ensuit la séance photo avant de faire la pause dîner. Bien sûr, tout le monde se dirige vers le Burger King. L'équipe féminine est assez soudée, nous mangeons presque toutes ensemble, cela nous permet de discuter des matchs à venir. L'excitation se fait fortement ressentir, nous avons tous hâte de battre les autres équipes et de faire de belles rencontres!
Le trajet en avion n'est pas très long; 4 heures. Il nous est impossible de dormir, nous ne faisons que parler!
Arrivés à Ho Chi Minh, il nous faut attendre le bus qui met bien du temps à venir. Après une longue heure passée dans le véhicule, nous pouvons enfin rencontrer nos familles d'accueil. Toutes sont très chaleureuses, la plupart sont d'ailleurs venues nous encourager pendant le tournoi. Mais nous n'avons pas vraiment le temps de discuter avec elles pour le moment; il est déjà 22 heures 30 et le réveil sonne à 6 heures du matin. Vite, vite, nous préparons nos sacs et allons nous coucher. A demain, tournoi!

Vendredi, 7h30 :
Nous y sommes. Toutes les équipes sont présentes et nous pouvons discuter un peu avec elles dans les bus. Maintenant, tout le monde écoute la proviseur du lycée français Marguerite Duras prononcer le discours pour l'inauguration de la 14e édition de la Coupe d'Asie Rugby. Les premiers matchs commencent à 8 heures. Les garçons commencent juste après s’être échauffés, mais nous, nous avons encore un peu de temps devant nous, avant que notre premier match contre les filles d’Ho Chi Minh ne commence, à 10h30. A 9h30, nous allons toutes nous échauffer sur les côtés de terrains. Nous sommes bien stressées, mais c’est un stress nécessaire pour les battre ! Nous enchaînons jogging, passes, plaquages, étirements et finalement, le moment tant attendu arrive. « TIIIIIIT ! » c’est parti, le match est commencé. Quel soulagement ! Nous leur montrons ce que nous pouvons faire et l’emportons haut la main, 19-0. S’ensuit une séance repos et félicitations avec l’équipe avant de reprendre contre Shanghai, qui nous bat 25-0. Nous n’avons fait qu’enchaîner les matchs toute la journée ; contre Phnom Penh (24-7 pour PP), Bangkok (14-12 pour nous) et finalement Hong Kong (39-0 pour nous). A la fin de la journée, nous sommes épuisées et bien fières de nous, nous jouerons le lendemain la demi-finale contre Shanghai ! Nous rentrons manger, nous laver et dormons presque directement après.

Samedi matin :
Nous sommes échauffées et nous préparons mentalement le match contre Shanghai. Un coup de sifflet et hop ! nous sommes sur le terrain après nous être encouragées mutuellement, en tant qu’équipe soudée. Jamais nous n’avions eu si faim de la balle. Il nous la fallait, et c’est tout ce qui comptait pendant 14 minutes. Rien d’autre n’occupait notre esprit. Malheureusement, nous avons perdu 14-12, car certaines de nos filles étaient blessées. Même si cela nous a presque donné les larmes aux yeux pendant quelques minutes, nous nous reconcentrons sur notre dernier match contre Ho Chi Minh pour la troisième place de la coupe. Mais avant cela, mangeons ! L’équipe se retrouve dans la cantine, avec d’autres joueuses aussi.
Sur le terrain, le match nous importe autant que celui contre Shanghai. Nous ne faisions qu’un, à tel point que, d’après notre coach, nous avons apeurées les filles d’Ho Chi Minh, ce qui nous a (entre autres) fait gagner le match 19-0 ! Les garçons, eux, bien sûr, sont arrivés premiers, et nous troisièmes ! Nous nous sommes tous regroupés pour chanter une chanson de victoire et faire une accolade mutuelle. Nous étions tellement heureux, baignant dans l’univers du sport et de la victoire. Après la remise des prix (les filles de Phnom Penh étaient arrivées premières), nous avons eu droit à un barbecue-buffet avec tout le monde. Nous parlons, rions,… L’ambiance était détendue et sympathique.

Dimanche, 10h30 :
Après avoir dit au revoir et remercié nos familles d’accueil, nous sommes dans le bus pour l’aéroport. Là-bas, la pluie accompagne notre départ. Au revoir Ho Chi Minh !
Nous retrouvons enfin nos parents, après 4 heures d’avion. Même si nous sommes un peu tristes, nous savons que nous avons passé de superbes moments qui resteront à jamais gravés dans notre mémoire.

Merci à tous ceux qui ont rendu cela possible !

 
© LFS 2017

Article de Martin Courmont

 
     
 

 

 

 

bandeau bs